Interview de Pâques à La Maison Bettant : Le métier de chocolatier

devanture de pâques

A l’approche des fêtes de Pâques, il nous a paru tout naturel d’aller rencontrer Jonathan le chocolatier de la Maison Bettant. Vous avez déjà pu l’apercevoir sur nos comptes Instagram et Facebook où il montre la réalisation de quelques-unes de ses œuvres. Ils nous avaient également montré un aperçu de sa journée type en tant que chocolatier.

oeufs en chocolat boutique Maison Bettant
Poule de Pâques proposée par la Maison Bettant

Le métier de chocolatier à la Maison Bettant

Jonathan est chocolatier, pâtissier depuis déjà 14 ans à la Maison Bettant. Il a obtenu son CAP pâtisserie avec une mention pâtisserie spécialisée. Cela signifie qu’il a étudié la pâtisserie plus en profondeur avec par exemple, des sujets tels que les desserts à l’assiette. Ce sont des assortiments de desserts avec plusieurs composants qui sont assemblés en dernière minute avant d’être servis. Le tout appuyé par une apparence jolie et épurée.

Déçu de ne pas avoir davantage étudié le chocolat au sein de sa mention pâtisserie spécialisé, il a passé et obtenu son diplôme de CAP chocolatier l’an passé.

Chocolatier : une vocation ?

Les métiers de l’artisanat tel que la pâtisserie et la chocolaterie sont réputés pour être des métiers passions. Pour Jonathan, ce fut un peu différent. En effet, enfant, il rêvait d’être architecte d’intérieur, mais ne prenant pas plaisir dans le schéma scolaire, il s’est alors longuement questionné sur sa future orientation professionnelle. Ses parents, ayant remarqué qu’il appréciait cuisiner de bons gâteaux à la maison, lui ont alors soufflé l’idée de devenir pâtissier. C’est donc en travaillant la pâtisserie et tout particulièrement le chocolat qu’il s’est mis à apprécier cet art culinaire.

œufs en chocolat de pâques réalisé par le chocolatier

La partie préférée du chocolatier de la Maison Bettant

fritures de pâques pour illustrer

Ce qu’il apprécie fortement dans son métier, outre le travail pur du chocolat, c’est la possibilité de laisser libre cours à son imagination. En effet le chocolat demande beaucoup de créativité visuelle et gustative. De plus, le chocolat étant une matière brute, il est possible de le travailler de plein de façons différentes et d’innover sans cesse.

Ses 14 ans d’expérience à la Maison Bettant font de Jonathan un chocolatier aguerri. Il a cependant gardé en lui son esprit de curiosité qui lui permet, au quotidien, de continuer d’en apprendre davantage sur sa profession.

La plus belle création du chocolatier

Afin d’illustrer la capacité de créativité et d’innovation de Jonathan nous lui avons demandé quels étaient ses plus belles créations. Étant continuellement amené à créer, notamment à l’occasion des grands évènements qui rythment l’année à l’image de Pâques, notre question lui a demandé réflexion. Il a choisi la réalisation de la mairie de Villeurbanne, une grande création que vous avez récemment pu voir, car elle a été imaginée pour fêter les 90 ans des Gratte-ciel de Villeurbanne.

La création fait partie intégrante de son quotidien, mais il souligne que c’est avant tout un travail d’équipe.

plus belle réalisation du chocolatier Maison Bettant

L’objet phare de la chocolaterie de la Maison Bettant

Machine principale du chocolatier

En tant que bon chocolatier qui se respecte, son objet favori est la pièce maîtresse de son atelier. Il s’agit de la machine à chocolat, de son nom l’enrobeuse tempéreuse.

Elle permet au chocolat d’être à la bonne température, c’est-à-dire à point. Elle donne de la brillance au chocolat et l’empêche de blanchir lorsqu’il se fige.

Avant l’enrobeuse tempéreuse, le chocolatier travaillait la matière à la main, cette machine est donc un gain de temps et d’énergie conséquent.


0